AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Chemins liés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar


Chevalière

Messages : 23
Xp's : 82
Date d'inscription : 12/08/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Occupé sauf exception
MessageSujet: Chemins liés. Ven 14 Aoû 2015 - 18:25


Chemins liés.






Rosendas 1247










La nature est souvent une amie, elle sécrète la moindre de nos pensées et lorsque tu erres dans les bois tu es comme enveloppé dans un calme presque total et il ne te reste plus qu’à laisser tes sens et ton imagination vagabonder pour y rêver. Cela faisait des années qu’elle venait visiter ces lieux qu’elle appréciait beaucoup. Mais aujourd’hui, Kee’leevi bien qu’adorant énormément ses balades en forêt, ses instincts de dresseuse l’avait dirigée en direction du lac, qui sait aujourd’hui elle sera peut-être chanceuse.

Jusqu’à présent, elle avait fait de nombreuses pauses, sirotant de l’eau et se nourrissant de quelques baies bien juteuses. Seule, elle fermait les yeux et écoutait les sons de la forêt, la pluie l’orage lointain et appréciait l’eau couler sur sa peau. Elle pouvait parfois capter une bribe de conversation animale grâce à sa vérité. Heureusement aujourd’hui le ciel était chargé et il pleuvait depuis quelques minutes seulement à fines gouttes, elle était en pleine forme. Et c’est à ce moment-là qu’elle entendit un rugissement lointain, un cri distinctif, un cri de souffrance. La douleur du son lui en aurais fait se hérisser les écailles si c’était faisable. Elle se leva d’un bond et se dirigea rapidement au travers de foret en direction du hurlement entendu plus tôt. Elle commençait à perdre son orientation lorsque retentit un nouveau cri, plus faible, cette fois elle en était sure, il s’agissait d’un mammifère de grande taille et de type félin, peut être un Llam Tauraë ou Seffronh, oui plutôt un Seffronh ! Qui pouvait faire du mal à une créature si admirable ?

Une nuée d’oiseaux qui s’envolent, elle était encore loin, elle continua son approche rapide, l’œil à l’affût, elle devait faire attention de ne pas tomber face à une créature dangereuse ou dans un piège ou tout autre chose désagréable qui pourrait arriver dans une forêt aussi dense que belle. Le calme est revenu, trop lourd, plus d’oiseaux ni d’insectes ne faisaient le moindre bruit. Seul, à son approche une respiration lourde et difficile résonnait dans une petite clairière.

Elle sort de l’ombre, il y a de nombreuses traces de combats, le sol est piétiné de pas puissants, Le Seffronh. Des traces de chaussures, il y avait des humanoïdes ici. Elle approche doucement, la souffrante respiration émane d’un Lion de Saphir, allongé sur le sol, blessé, peinant à vouloir se relever en vain.

« Mon enfant… Non.. Non ! »

Elle approcha doucement face à l’animal pour se montrer, lentement elle pose genoux à terre observant les blessures d’un regard impassible. Elles ne sont pas mortelles, mais l’animal ne pourrait pas bouger avant un moment. Elle prit finalement la parole.

« Je ne suis pas ennemie, qui a fait ça ? Ou est ton enfant ? »

« Je te comprend ? … Enfuis, ces créatures.. Ton espèce, ils le chassent.. Ne lui faites pas de mal.. »

Le Seffronh s’écroula, à bout de forces, il n’était pas mort, mais dans les vapes au moins il aura une chance de survivre jusqu’à son retour. Elle prit un tissu qu’elle avair retiré avant d’entrer dans les bois, versa un peu d’eau dessus et le posa sur la plaie. Visiblement l’arme était une lance de mauvaise manufacture et le lancier était certainement amateur ou hésitant, certainement la raison pour laquelle l’animal avait des chances de survie.

« Reste en vie si tu veux revoir ton enfant.. »

Elle se redressa, et observa les traces et la direction dans laquelle tout le monde était partit et se mit en marche l’esprit motivé dans la naissance d’une haine sans nom pour ces gens sans respect, des braconniers ? Qui sait..

Après un moment de marche rapide sans perdre de vue les traces du Lionceau devenues compliquées à trouver à cause des pas humains, quelque chose attira son attention, de nouvelles traces venaient se joindre aux premières, peut-être plus vieilles de peu, des pieds nus humains également, de petite taille. Un enfant ? Étrange.

Elle se redressa subitement et posa la main sur la poignée de son épée sans la dégainer, elle se tourna et balaya la forêt d’un regard circulaire méfiant avant de demander d’un ton froid.


« Qui est là ? »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

MessageSujet: Re: Chemins liés. Mar 18 Aoû 2015 - 21:51

Kee'leevi Opketh ; Scar Icehwal
Acte 1 : A la recherche du marmot




alt="" border="0">



Le lac Loïda voilà ma destination, je dois m'y rendre pour retrouver un enfant de race humaine perdu mais pourquoi je dois faire ça alors que je souhaite une chose c'est détruire la famille royal, c'est simple si je gagne de la notoriété bienfaitrice dans le monde des humains ils seront plus facile à manipuler puis la famille me devra un service en retour ce qui peut toujours s’avère être utile.

Le Lac Loïda charment petit lac entouré de la forêt de Mirlis, autrement dit c'est un endroit où la nature est maître, un endroit calme et charmant assez reculé de la civilisation, c'est un lieu où je pourrai placé le QG anti monarchie héléotique, car oui j'ai bien réfléchis et quitte à tuer la famille royal, pourquoi ne pas s'emparer du pouvoir et en faire de la monarchie un empire.

Bon là je crois que je m’égare l'important c'est de retrouver ce marmot et le ramener à ses parents. Alors cherchons en espérant ne pas en avoir pour longtemps… Alors que je m'enfonce de plus en plus dans la foret je trouve une bête souffrante, il s'agit d'un Seffronh, ce fameux lion de saphir, c'est un lion qui habituellement une fourrure grise métallisé, j'ai dis habituellement car celui là est plutôt de couleur rouge sang… Mais c'est normal c'est du sang alors que je m'avance vers lui j'aperçois des trace, heureusement pour moi qu'enfant j'allais souvent à la chasse avec mon père, ce qui fait que j'ai appris à distinguer les traces de plusieurs espèces, et surtout leur ancienneté.

Je sais donc qu'il y donc des traces de deux humanoïdes adultes, un enfant peut être celui que je recherche et enfin celle d'un lionceau. Je décide donc de les suivre mais avant je me sers de l'eau du lac qui se trouve à proximité pour créer deux orbes d'eau à qui je donne conscience, ainsi je leur demande de me suivre puis je me mets en route en direction des traces.

Au bout d'une heure de marche j'aperçois une femme, il y a de grande chance qu'elle soit de la même race que moi, je dis ça car j'ai cette impression de familiarité. Bref je crois qu'elle m'a remarqué :


« Qui est là ? »

Oui elle m'a vu je n'est pas le choix vas falloir que je me servent d'elle :

« Du calme, je me présente Scar Icehwal, je suis un Noble à la recherche d'un enfant disparu et vous qui êtes vous ? »

D'un geste de la main je demande à mes deux orbes de passer deriere la femme on ne sait jamais ce qui peux se passer.










Revenir en haut Aller en bas
avatar


Chevalière

Messages : 23
Xp's : 82
Date d'inscription : 12/08/2015

Feuille de personnage
Vie:
100/100  (100/100)
Prestige :
0/9  (0/9)
Disponibilité Rp: Occupé sauf exception
MessageSujet: Re: Chemins liés. Jeu 20 Aoû 2015 - 15:15


Chemins liés.






Rosendas 1247












Elle aperçut le jeune homme approcher, non un Héléos, impossible de passer à côté des détails de sa propre race comme par exemples ses cheveux bleutés, le trident étant une arme d’origine Héléos et bien sûr et surtout, les orbes faire d’eau que sur un Hélé serait capable de manipuler. Etrange rencontre dans un tel lieu, ou du moins, loin de ce à quoi elle s’attendait. Elle garda la main posée sur le pommeau de la poignée de son arme en le fixant du regard dans son approche.

« Du calme, je me présente Scar Icehwal, je suis un Noble à la recherche d'un enfant disparu et vous qui êtes-vous ? »

Elle resta silencieuse un instant jaugeant la véracité de ces mots, mais il était possible qu’il dise vrai, elle avait elle-même trouvé des traces humaines de petites tailles et se demandait si c’était un enfant, elle venait donc d’obtenir confirmation. Elle l’observa brièvement, d’un air dédaigneux, envoyer ses orbes jusque derrière elle. Elle passa une main dans ses cheveux d’un air hautain.

« Kee’leevi Opketh, Chevalière. Egalement à la recherche d’un enfant.. Entre autres, mais bien différent de celui qui vous intéresse. »

Sa famille était particulièrement connue parmi sa race, il était fort possible pour un noble d’en avoir entendu parler par maintes éloges au combat pour leurs chevaliers et leurs dresseurs parmi les meilleurs du royaume. Mais peu importe, Kee n’était pas du genre à compter la dessus. Elle reprit alors la parole.

« Il y a effectivement des traces provenant d’un enfant humain.. Il ne fait donc pas partit des autres, tout le monde vas dans la même direction, mais il n’est pas dit que le groupe qui est devant nous sera très amical, ils ont blessé le Seffronh que vous avez certainement aperçu. »

Elle avança de quelques pas vers les traces pour s’assurer de leur direction tout en gardant un œil vers le mâle. Visiblement elle ne s’était pas trompée, le groupe suivait les traces du, ou des enfants pour une raison qu’elle pensait savoir, surtout à propos de l’enfant Seffronh.

« J’ai déjà perdu assez de temps, libre à vous de me suivre si cela vous chante, du moment que je ne perde pas plus de temps, je doute des chances de survie d’un enfant dans une forêt pleine de prédateurs et de braconniers. »

Elle commença alors à s’éloigner dans la même direction que les traces, concentrant son ouïe sur la faune des alentour. La pluie commençait à devenir plus forte au fur et à mesure que le temps passait et de leur avancée autour du lac. Scar s’était joint à elle, ce qui était une bonne chose pour tous deux en cas de problèmes et lui autant qu’elle le savait pertinemment. De plus, deux paires d’yeux valent mieux qu’une. Bientôt la journée laissera place à la nuit et les recherches prendront une tournure bien plus compliquée et désagréable qu’escomptée, ils devaient se dépêcher et hâter le pas car les rumeurs à propos du lac la nuit était à la fois intéressante et dangereuses.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Chemins liés.

Revenir en haut Aller en bas

Chemins liés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)
» les chemins de la liberté
» A la croisée des chemins
» Ce qu'apporte la poussière des chemins [Aetius][Terminé]
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Madelle :: La Fin :: Les Choses que nous oublions vite :: Rp's abandonnés-